Les enclaves résidentielles à Marseille : logiques spatiales, formes et représentations

La forte multiplication des « résidences fermées sécurisées » dans les villes européennes et françaises, après celles d’Amérique latine, des USA, d’Afrique du sud etc. a plusieurs facteurs sociaux, économiques, politiques… la tendance est souvent attribuée aux inquiétudes des habitants pour leur sûreté, ou à leur qualité de vie (incluant l’accès à la « qualité » environnementale », aux espaces de nature…) thèmes récurrents dans les médias et discours politiques. (Suite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s