Marseille : un an après l’effondrement des immeubles rue d’Aubagne.

Paru dans lundimatin#215 , le 4 novembre 2019.

Il y a un an, les immeubles de la rue d’Aubagne se sont effondrés ; un an que la plaine est aux griffes des aménageurs et vigiles, presque un an que Zineb Redouane est morte, assassinée par la police. Mais aussi un an d’une riche et forte agitation politique où la rue n’a pas cessé de faire entendre ses voix, un an de grande solidarité au pied des murs. Un an d’un increvable mouvement de gilets jaunes. Un an de forte répression, pendant lequel la légal-team travaille sans relâche alors que chaque semaine draine son lot de manifestants aux Baumettes.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s